Accueil > Analyses de la loi LRU sur les sites amis > UNSA : la LRU ne règle aucun problème

UNSA : la LRU ne règle aucun problème

vendredi 1er février 2008

Loi sur l’autonomie des universités : quelles conséquences pour les
personnels

La LRU pour les universités : une loi qui ne règle aucun problème réel


Déclaration des élus UNSA Education au CNESER du 22 juin 2007

Les élus UNSA Education au CNESER appellent l’assemblée à présenter un avis défavorable
à la proposition de loi sur l’autonomie des universités qui nous est présentée.

Sur la forme, convoquer le CNESER en quelques jours, en cette fin d’année universitaire où
les emplois du temps sont surchargés, en ne laissant que trois jours pour l’examen d’un texte
d’une loi qualifiée de « la plus importante de la législature », montre un réel mépris de nos
instances républicaines. Le simulacre de concertation qu’a été la tenue de groupes de travail
sans documents préparatoires a de facto empêché toute réflexion sereine, argumentée et non
circonstanciée sur le texte proposé.

Sur le fond, le projet consiste en un désengagement de l’Etat :

- en terme de gouvernance, en accordant de nombreux pouvoirs au Président
d’université, en supprimant nombres d’instances de contrôle et de régulation, et en
abolissant ainsi la tradition universitaire de démocratie participative ;

- en terme de gestion du personnel, en proposant une privatisation inéluctable à long
terme par remplacement progressif de fonctionnaires par des salariés sous contrat de
droit privé, et ce pour tous les personnels, enseignants et non-enseignants ;

- en terme de gestion matérielle, avec la possibilité de transfert par l’Etat des biens
mobiliers et immobiliers, et la possibilité subséquente de transfert irrévocable de ces
biens à des Fondations.

Ce projet de loi transgresse donc ce à quoi l’UNSA Education a toujours affirmé son
attachement :

- le caractère démocratique de la gouvernance ;
- le respect du statut général de la Fonction Publique de l’Etat pour les personnels ;
- la nécessité pour l’Etat de disposer des instruments juridiques lui permettant de réguler
le système et d’en assurer la cohérence.

L’UNSA Education reste ouverte à toute volonté de réforme prenant en compte ces trois
points.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?